Nice

Cartographie collaborative et ressources contre la vidéo-surveillance

Accueil > Le projet > Charte pour monter un site sous-surveillance

Charte pour monter un site sous-surveillance

dimanche 19 janvier 2014, par n3b_n3b

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Mini-charte pour monter un site local sous-surveillance.

Quelques pré-requis sont demandés :

  • Être contre la vidéosurveillance
  • Rassembler plusieurs personnes (un groupe de potes, un collectif... pas besoin d’être beaucoup) pour monter un site.
  • Organiser au moins un événement public par an (projection, débat, bouffe, carto-party...) sur le thème.
  • Participer, à sa mesure, au réseau de sous-surveillance.net (ne pas hésiter à proposer des articles sur la vidéosurveillance, contribuer au wiki, etc...) Si possible, une personne au moins du collectif local participe à l’une des 3 commissions du réseau (voir plus bas).
  • Deux personnes du collectif au moins doivent recevoir les mails de la liste nationale, agora du projet (la liste "Carto").
  • Le collectif local tient informé le réseau de ses activités du collectif (ou de sa cessation d’activité) : penser à faire passer les textes diffusés, les affiches, etc.
  • Modérer les caméras proposées sur le site local.

Boussole : les différents sites du projet sous-surveillance

  • Le site global : vous y retrouverez des articles contre la vidéo surveillance, la présentation du projet, les différentes villes mappées, et des liens annexes.
  • Les sites propres aux villes : *****.sous-surveillance.net. La cartographie locale des caméras, des infos sur le collectif local et une revue de presse qui peut mélanger des articles propres à votre ville ou communs aux différentes villes.
  • Le wiki : cet espace collaboratif a pour but de rassembler les informations concernant la vidéosurveillance afin de constituer une base de connaissances pour mieux la combattre (applications, technologies, les matériels utilisés et ses caractéristiques, ses exploitations et ses contre-exploitations).
  • Le crabgrass  : plateforme de travail et de documentation du projet sous-surveillance.net. Avec différentes commissions (accueil, veille/documentation, technique et automédia). De nombreuses ressources y sont également mise à disposition. Pour plus d’informations sur crabgrass, c’est ici.
  • Le redmine : plateforme de travail pour l’équipe technique, avec suivis des bugs.

Commissions et listes

Les commissions :

  • Commission veille / documentation : elle travaille notamment sur la revue de web de www.sous-surveillance.net et sur la documentation de wiki.sous-surveillance.net.
    Tout le monde est invité à proposer des articles de la revue de web dans l’espace privé de sous-surveillance.net. Ils sont relus et validés par un membre de la commission veille / documentation. Les articles sont présentés dans une perspective critique, en particulier ceux de la presse ou favorables à la vidéosurveillance. Pour le wiki demander un accès à la commission.
  • Commission accueil : elle permet de se coordonner pour l’accueil des nouvelles villes, de les aider à configurer les sites, répondre aux demandes de nouveaux groupes, améliorer la documentation du projet, voire coordonner des traductions.
  • Commission technique : elle est chargée de l’aspect technique des différents sites. Correction des bugs, évolutions, développements, etc.

Liste par ville : vous pouvez également mettre en place une liste de diffusion dans votre ville pour coordonner votre collectif sous-surveillance. Faites signe sur la liste Carto.

IRC

Le projet sous-surveillance a un salon de chat (IRC) qui permet de venir discuter en temps réel avec d’autres participant-e-s. Pour une présentation plus longue d’IRC, voir http://rebellyon.info/IRC-le-passe-et-l-avenir-de-la.html